map-bilan
Tour des Amériques

Bilan de 6 mois de voyage autour des Amériques

Le 1er décembre 2016, cela a fait 6 mois que j’ai commencé mon Tour Des Amériques, que je réduis affectueusement en TDA 🙂

6 mois ou 184 jours écoulés depuis le début de mon voyage, depuis ce premier vol de Paris à Montréal. Ce jour-là, je ne savais pas trop ce qui m’attendait mais j’étais sur mon petit nuage de commencer enfin ce long voyage pour lequel je rêvais depuis des mois, voire des années… L’appréhension et la tristesse de quitter (encore…) famille et amis avaient laissé la place à l’excitation et l’envie de découvrir les pays de cet immense continent du nord au sud.

Après 6 mois de voyage, je me suis dit que c’était un bon moment pour faire un petit bilan. Bien sûr, il  est majoritairement positif mais je dois être sincère et avouer qu’il y a aussi un peu de moins positif…

 

La réalisation d’un grand rêve

La première chose c’est bien sûr que j’ai pu commencer à réaliser un de mes rêves de voyage : découvrir ces fameux pays du continent américain qui m’ont toujours attirée, soit pour leur histoire, leur culture, pour leur nature, soit pour en avoir vu des images dans des films, des documentaires ou sur internet, ou bien pour en avoir étudié la civilisation à la fac. Pendant ces 6 mois, j’ai arpenté des dizaines de villes, la plupart du temps les capitales des pays visités mais aussi d’autres villes plus ou moins grandes, pour leur architecture ou histoire, pour leur ambiance et leur culture : Montréal, Toronto, Québec, Boston, New-York, Chicago, San Francisco, Guadalajara, Ciudad de Mexico, Campeche, Mérida, Oaxaca, La Havana, Santiago de Cuba, Ciudad de Panama, Medellin, Cartagena, Bogota… Dans cette sélection, ma balade en vélo jusqu’au Golden Gate Bridge à San Francisco et les heures à arpenter les rues et places colorées de La Havana Vieja à Cuba, ou à ressentir l’âme afro-colombienne de la belle Cartagena en Colombie m’ont laissé des souvenirs marquants.

 

Pendant ces 6 mois, j’ai aussi cherché le plus possible à être perdue en pleine nature, en faisant de la rando ou des treks. Et je me suis rendue compte que le contact avec la nature m’apaise énormément. Je suis de nature assez tranquille mais dans la nature, je me sens encore plus sereine, détendue et toujours curieuse des bruits qui m’entourent… Je me suis rendue compte que je pouvais passer plusieurs dizaines de minutes à chercher un oiseau ou un singe à travers les branches d’arbres, l’observer, le prendre en photo… Le premier souvenir « nature » marquant de ce voyage reste ma rencontre avec les baleines du fleuve Saint-Laurent au Québec… Comme je l’ai répété plusieurs fois à mon amie Coralie qui m’a accompagné pendant 10 jours de road-trip, ce moment-là a placé la barre bien haute pour la suite de mon voyage !

 

Pendant ces 6 mois, j’ai visité certains sites touristiques que j’avais qualifiés « incontournables » quand je parle de certains pays : les chutes du Niagara à la frontière Canada/USA, des dizaines de ruines mayas dans la jungle du Mexique, le canal du Panama à quelques kilomètres de Ciudad de Panama. Puis j’ai découvert des endroits en cours de voyage, en discutant avec d’autres voyageurs ou avec des habitants des pays visités. Dans cette catégorie, mon souvenir le plus marquant est le trek de 4 jours que j’ai fait avec un petit groupe pour visiter la mystérieuse Ciudad Perdida (Cité Perdue) au nord de la Colombie. Mon corps s’en est souvenu pendant plusieurs jours mais les souvenirs de paysages et de rencontres furtives avec les membres de communautés indigènes qui vivent dans la montagne entourant la cité resteront pour longtemps dans ma mémoire.

 

Retour sur un itinéraire assez aléatoire

Quand je préparais mon voyage, j’ai pris assez vite la décision de ne prendre que mon billet aller et de voir au fur et à mesure où me mènerait mon instinct, mes envies et ma curiosité.

Quand je relis l’article où je parlais de mon itinéraire au tout début de mon voyage, finalement il a été plus ou moins respecté mais j’ai dû l’adapter un peu et accepter de ne pas faire certaines choses ou ne pas visiter certains pays… Mais à chaque fois, je me suis dit que ces choses que je n’ai pas faites ou ces endroits que je n’ai pas visités allaient rallonger directement ma liste de prochains voyages !

Petite sélection de photos du Mexique :

 

En 6 mois, j’ai donc parcouru 8 pays : le Canada, les USA, le Mexique, Cuba, le Costa Rica, le Panama, la Colombie et l’Argentine. Dans certains, je suis restée assez longtemps pour pouvoir m’imprégner réellement de la culture et de l’ambiance particulière, découvrir des endroits magnifiques que ça soit côté ville, montagnes ou plages, mais aussi prendre le temps de rencontrer les populations, de les écouter me raconter leur histoire, leur pays… Le Mexique et Cuba, où je suis restée respectivement 7 et 4 semaines, ont été les deux pays qui m’ont le plus marquée pendant ces 6 mois et où j’ai eu comme un pincement au cœur de partir

Quelques images de l’est de la belle île de Cuba :

 

Parfois, en fonction des conditions de mon voyage (seule et avec un budget plutôt limité sans être drastique), j’ai dû zapper certains endroits ou activités… Le plus grand regret jusqu’à maintenant sera de ne pas avoir pu visiter les grands parcs nationaux de l’Ouest des USA, de ne pas avoir pu découvrir plus de la nature et des parcs du Costa Rica, de ne pas avoir pu aller à la rencontre de la faune des Iles Galápagos au large de l’Equateur… Mais, ce n’est que partie remise pour de prochains voyages !

 

Voyager seule, prendre le temps et profiter de ma liberté

Pour ce voyage, j’ai pris très vite, et naturellement, la décision de partir seule, car c’était mon rêve, mon projet… Et aussi car je ne voulais pas attendre après quelqu’un d’autre pour partir et garder pleine marge de manœuvre de mon voyage, de mon itinéraire et de ma liberté. Partir seule à l’autre bout du monde pour 12 mois pour réaliser un ou des rêves pourrait paraitre un peu égoïste, mais on a tous le droit de l’être un peu. Et je voulais partir seule, pour prendre le temps d’avoir du temps, me « retrouver » ou pour explorer à mon rythme cet énorme continent qui a toujours attisé ma curiosité.

De nature un peu solitaire, je me suis rendue compte que même en voyage j’ai besoin de moments « dans ma bulle », pour apprécier un paysage, une ambiance, pour réfléchir à ce que j’ai vu, aux détails culturels ou historiques que j’ai appris pendant une visite, et tout simplement pour lire, écrire ou regarder un film le soir avant de m’endormir.

Quelques souvenirs du Costa Rica :

 

Pendant ces 6 mois où j’ai voyagé seule, finalement je ne l’ai été que si je le choisissais. C’est déjà l’idée que je me faisais mais voyager seule m’a permis de rencontrer plus facilement du monde, que ce soit des voyageurs dans des auberges ou pendant des activités, ou bien des locaux en étant hébergée chez l’habitant (Couchsurfing un peu partout ou casas particulares à Cuba par exemple) ou en provocant des conversations dans la rue, sur les marchés… A plusieurs reprises, les rencontres que j’ai fait m’ont permis d’avoir des compagnons de voyage pendant quelques jours, parfois d’en retrouver certains après plusieurs semaines. Aujourd’hui, je suis en contact avec plusieurs d’entre eux, on suit nos voyages respectifs, certains m’ont invitée à rester chez eux quand je serais dans leur pays, notamment en Argentine et au Brésil.

Quelques photos de mes rencontres… même s’il manque beaucoup de photos, notamment de mes hôtes en Couchsurfing, car je n’avais pas toujours le réflexe d’en prendre ou parfois je profitais juste du moment présent, tout en simplicité…

Pendant ces 6 mois, j’ai aussi le grand bonheur de retrouver des amis de plus ou moins longue date et que je n’avais pas vu depuis plusieurs années ! Dans cette précieuse liste : Coralie et Aziza à Montréal puis Simone à Toronto (Canada), Nadjejda à Boston (USA), Hernan et Nadège à Ciudad de Panama (Panama), Juanita et son adorable famille à Bogota (Colombie).

 

Quelques petites frustrations ou déceptions…

Si je devais résumer les premiers mois de mon TDA, je dirais que je n’ai jamais été aussi heureuse de ma décision : prendre une année sabbatique (en vrai un peu plus, c’est-à-dire 17 mois 🙂 ) et partir à l’aventure de l’autre côté de l’Atlantique !

Mais j’ai aussi quelques petites frustrations ou déceptions… Côté frustrations, finalement ce sont les mêmes que j’ai déjà expérimenté quand je pars en mission pour le travail : être loin de ma famille et de mes amis et manquer des moments importants ou juste agréables avec eux. A chaque fois, je me consolais en me disant que j’étais dans un endroit super intéressant et en train de vivre une expérience qui m’apportera beaucoup. Mais je n’ai pas eu vraiment de coup de blues pendant ces 6 mois au point de me dire : « je n’en peux plus, qu’est-ce que je fais là ? je veux rentrer ».

Pendant ces 6 mois, je me suis rendue compte que ces moments étaient souvent dus à la fatigue accumulée du voyage et peu à peu, ils se sont espacés car je prenais le temps de me reposer tout simplement et de faire moins de choses. Un voyage au long court est très différent de vacances courtes où on veut en faire/voir le maximum, pendant un long voyage, on a le temps de prendre le temps comme j’expliquais déjà plus haut et de faire de longues pauses, comme en ce moment où je passe plusieurs semaines dans une ferme argentine à faire du volontariat.

Une autre frustration a été de devoir me priver de certains endroits ou activités, à cause de mon budget serré, mais ça aussi je l’ai expliqué plus haut, à chaque fois je me suis dit que ce n’était que partie remise pour un prochain voyage ! Et j’ai pris aussi le parti de temps en temps de faire moins de choses, de moins visiter et de simplement rester tranquille à mon auberge si je m’y sentais bien ou de trouver un parc ou un petit café agréable où passer du temps avec un bon livre.

Enfin une dernière frustration, ou plutôt déception a été de réaliser que pendant 6 mois, il est impossible d’être toujours motivée pour tout : visiter, rencontrer du monde, faire des activités, sortir le soir, etc. En soit, c’est plutôt normal mais du côté des rencontres, je m’attendais vraiment à vivre du non-stop et de connaitre toujours plus de monde mais parfois, je n’avais juste pas envie… Je suis plutôt timide, même si beaucoup moins qu’à mes 15 ans (merci les voyages !!), et la plupart de mes jolies rencontres c’est moi qui les ai provoqué en engageant la conversation mais parfois j’avais l’impression que si je n’allais pas vers les autres, ceux-ci ne venaient pas non plus vers moi… Un peu le serpent qui se mord la queue quoi… Au début, j’étais déçue mais petit à petit, j’ai juste accepté cela et j’ai décidé de ne pas forcer les choses en me disant que les rencontres que je faisais ou que je ne faisais pas l’étaient toutes pour une raison, et qu’il ne tenait qu’à moins d’en provoquer d’autres.

 

Et pour les 6 prochains mois ?

En me relisant, je me rends compte que le bilan que j’avais imaginé au début était plutôt factuel : faire une liste des pays, des lieux, des trajets parcourus, des rencontres… Mais finalement, j’aime assez le fait d’avoir partagé plutôt mon ressenti, ce qui m’a rendu le voyage mémorable ou parfois un peu fatiguant.

 

Et pour les 6 prochains mois, je compte bien continuer sur cette lancée, continuer à découvrir les pays de l’Amérique du Sud, leur culture, leur population, leur nature, mais en prenant encore plus le temps de profiter de chaque instant, en essayant de trouver d’autres volontariats pour rester au même endroit plusieurs semaines et pouvoir récupérer de bonnes énergies, comme en ce moment dans ma ferme argentine.

Idée d’itinéraire vague et aléatoire pour la suite qui sera sûrement enrichi au fur et à mesure !

  1. Visite de Buenos Aires, capitale argentine fin décembre, puis descente jusqu’en Patagonie et en Terre de Feu en janvier ;
  2. Remontée vers le Brésil, visite d’amis autour de São Paulo et Rio de Janeiro puis fêter le Carnaval à Salvador de Bahia avec mes amis brésiliens et ma famille de cœur, explorer la mystérieuse forêt amazonienne en redescendant le fleuve jusqu’au Pérou ;
  3. Visite de Lima, capitale du Pérou, puis de la fameuse Cusco et partir à la découverte de la mythique cité du Machu Picchu, avant de rejoindre le Lac Titicaca à la frontière bolivienne ;
  4. Visite de La Paz, capitale de Bolivie, puis partir à l’aventure dans le célèbre désert de sel d’Uyuni ;
  5. Visite d’une partie du nord du Chili, notamment le désert d’Atacama, puis… retour en France…

 

bilan-6mois-argentine
Quelque part entre Lima (Pérou) et Santiago (Chili)…

 

Rendez-vous dans 6 mois, qui je suis sûre seront remplis de nouvelles découvertes et de nouvelles rencontres !

10 Commentaires

  • Tu vis une chose formidable et merci d’en faire profiter. Des fois j’ai envie de partir avec la famille voir le monde …

    Répondre
    • Mais oui partez à l’aventure, vous ne serez pas déçus :):)
      Des bisous à vous 4 !

      Répondre
  • Ce fut un plaisir de lire cette page et de découvrir tes magnifiques photos! Merci pour le partage de ton voyage, ça me donne tellement envie de te rejoindre encore 2 petites semaines dans les 6 mois qui te reste! Je pense fort à toi, bisous ma Bouklet!

    Répondre
    • Je t’attends ma Natalou ! Choisis ton pays 🙂
      Des bisous ma belle !

      Répondre
  • Très instructif ton petit récit de voyage. On en sait un peu plus sur ton désir de voyager et de nous faire rêver. Continue dans ta lancée on découvre beaucoup de choses grâce à tes récits.
    Merci.
    On t’aime.

    Répondre
    • Contente que mes récits vous fassent voyager par procuration 🙂
      Je vous embrasse tous très fort !!

      Répondre
  • Coucou ma Boukl qu’est-ce que j’aime te lire, tu me fais voyager!!
    J’ai découvert un art japonais que je veux partager avec toi, qui consiste à écrire des haïkus, ca te plaira aussi j’en suis sure:
    En voici un pour toi:
    « Harmonieuse âme –
    émerveillée de mille beautés,
    nous livre la mélodie du bonheur »
    Des gros bisous de Lola Nico et Moi !!

    Répondre
    • Ma Julie ! Merci pour ton commentaire et très joli haiku 🙂 🙂
      Je vais aller chercher à en savoir un peu plus. Des gros bisous à tous les 3 !

      Répondre
  • À Cusco ne rate pas la Rainbow mountain, (ça prend une journée via une agence, départ à 3h30 du mat et retour vers 19h, mais ça a été la plus belle journée de mon voyage)! bon voyage et bonne route!!

    Répondre
    • Salut Hélène merci beaucoup pour le bon plan !! Je note 🙂

      Répondre

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge