san-francisco
Etats-Unis, Récits de voyage

A la découverte de la mythique San Francisco !

Le lundi 11 juillet, j’ai pris un vol depuis Chicago pour partir à la découverte de la mythique San Francisco. Mon arrivée s’est fait en soirée, alors que je voulais l’éviter le plus possible car arriver dans un endroit inconnu de nuit n’est jamais très rassurant, surtout quand le quartier semble un peu louche. Pour cette fois, j’ai su trouver mon chemin après avoir demandé ma direction à un couple proche de la sortie du métro et j’ai aussi expérimenté les 1ères montées des collines de la ville. Pour profiter au maximum, je suis restée 5 jours complets, dont 3 nuits hébergée dans une auberge (USA Hostel, très chouette et très bien située) et 2 nuits chez un hôte du site CouchSurfing, c’est toujours ça d’économie 🙂

Petit récap de mon séjour !

 

Traversée du Golden Gate Bridge en vélo

Le 1er jour, j’ai participé à un tour en vélo organisé par l’auberge et nous sommes partis avec un groupe de 6 en direction du mythique Golden Gate Bridge. C’était LE truc que je voulais absolument faire/voir, un peu comme un petit rêve de gamine, surtout pour comparer ce géant d’acier au Ponte 25 de Abril à Lisbonne, au Portugal, qui en est un peu le petit frère.

 

Donc à 10h du matin, nous voilà partis à travers les rues du centre-ville en passant par l’une des places principales, Union Square, puis descendant Market Street vers le Ferry Building, à partir d’où s’alignent des dizaines de quais le long de la Baie de San Francisco. La piste cyclable passe par Fishermans Wharf, quartier de pêche par excellence mais aussi de commerce et de loisirs avec de nombreuses boutiques, restaurants et attractions dont un musée de cire, un aquarium et le point de départ vers l’Ile d’Alcatraz où on peut visiter la célèbre prison de haute sécurité fermée en 1963. Malheureusement, je n’ai pas pu la visiter car il faut réserver plusieurs jours à l’avance et je m’y suis prise trop tard…

Plus loin, nous nous arrêtons à Marina Green et à Crissy Field d’où on a un super point de vue sur le Golden Gate Bridge construit en 1937 et qui pour une fois est totalement dégagé de tout nuage, ce qui est assez rare… Après quelques photos, nous reprenons nos vélos pour monter la colline qui mène au pont, et bon il faut bien avouer, j’ai un peu peiné 🙂  Mais une fois arrivée à la rampe d’accès pour les cyclistes et les piétons, la sensation est assez intense de pouvoir traverser ce colosse long de 2,7 km, donnant une vue imprenable sur la baie de San Francisco et sur les buildings de la ville.

 

Une fois de l’autre côté, nous arrivons sur une colline presque desséchée et brûlée par le soleil, puis un peu plus loin, nous entrons dans la petite ville de Sausalito qui regroupe de jolies maisons face à la baie et un petit centre-ville plein de boutiques et restaurants. Avec le groupe, composé d’un couple d’Irlandais, un Australien, une Anglaise et un Marocain, nous nous accordons une pause déjeuner en terrasse dans un petit bistro italien, pour changer des burgers ! Puis retour par le ferry, qui nous a permis de profiter d’une balade de 30-40 minutes avec vue sur la baie, le Golden Gate Bridge, l’Ile d’Alcatraz et les buildings de San Francisco.

Puis retour à l’auberge, plus ou moins par le même chemin à travers le centre-ville. Sauf que dans les 5 dernières minutes, en voulant doubler un bus, mon vélo s’est pris la roue dans une des rails du tramway et voilà la chute… Rien de grave mais j’ai perdu l’équilibre et je me suis rattrapée en tapant très fort avec mon talon gauche au sol, ce qui m’a valu d’avoir vraiment du mal à marcher pendant plusieurs jours…

 

A travers Chinatown et North Beach

Le lendemain, malgré ma douleur au pied, j’ai participé à un nouveau tour organisé par l’auberge à travers les quartiers de Chinatown et de North Beach District. On a commencé la balade à Union Square qui est le cœur commerçant et hôtelier de San Francisco. De là, nous avons commencé à monter quelques collines jusqu’à l’une des pagodes marquant l’entrée dans Chinatown, où les premiers immigrants se sont installés dans les années 1850. Aujourd’hui, la communauté chinoise compte plus de 10 000 personnes et ce quartier nous emporte ailleurs avec la multitude de boutiques, de restaurants et de petits bouis-bouis qui se succèdent. Les rues sont décorées des lampions typiques et au détour d’une ruelle, la Ross Alley, on tombe sur une minuscule fabrique des fameux « fortunes cookies », ces petits gâteaux donnés en fin de repas dans beaucoup de restaurants chinois. Juste à côté, un barbier joue d’un instrument traditionnel chinois et chante, contre quelques applaudissements et petites pièces.

Puis le groupe continue pour arriver sur Colombus Avenue où on trouve quelques boutiques de spécialités italiennes, glaces et autres pâtisseries, avant d’arriver à Washington Square dans le quartier de North Beach. Dans l’herbe, des petits groupes font des mouvements de tai-shi, d’autres prennent le soleil ou bouquinent. De là, on reprend l’ascension d’une colline dont San Francisco a le secret pour arriver au pied de la Coit Tower d’où on peut avoir une vue circulaire sur la ville.

 

Puis retour vers les quais du port pour le déjeuner avec quelques personnes du groupe avant de faire l’une des attractions incontournables : un voyage en « cable car », tramway typique de San Francisco.

 

Le lendemain, j’ai fait une petite excursion à Oakland qui se situe de l’autre côté de la Baie de San Francisco, pour retrouver Mary Ellen, une amie rencontrée au Brésil en 2009 ! Nous avons profité de la belle après-midi autour du Lake Merritt, en nous racontant nos vies et c’était très chouette mais malheureusement, j’avais oublié mon appareil photo…

 

Balade à Lombard Street et Ocean Beach

Le lendemain, je suis repartie en balade à la découverte de nouvelles rues de la ville et en particulier de la « crookedest street in the world », la rue la plus tortueuse au monde : Lombard Street, et plus exactement la portion entre Hyde Street et Leavenworth Street. Cette rue est une vraie anomalie dans le tracé des rues de la ville qui sont presque toutes rectilignes, se coupent en angle droit ou en diagonale. Ici, huit virages s’enchainent formant un zig-zag presque parfait, décoré par de jolis parterres de fleurs. Depuis le haut de la colline, on aperçoit la baie au loin et le contraste avec les rues « normales » de la ville. De là, je suis partie à la découverte d’autres quartiers, comme Castro et Mission, qui sont respectivement les quartiers gay et latino de la ville. En journée, l’ambiance est plutôt calme mais parait-il que les soirées y sont bien animées !

 

Pour mon dernier jour à San Francisco, j’ai voulu profiter d’un peu de nature en allant jusqu’au Golden Gate Park situé à l’ouest de la ville et longé par Ocean Beach au bord du Pacifique. Et malheureusement, je n’ai pas eu de chance avec le temps, qui est très changeant à San Francisco… Partie de l’auberge avec un grand soleil, au fur et à mesure du chemin en bus, le ciel s’est couvert et le vent s’est levé annonçant la pluie. Mais finalement j’ai eu de la chance, j’ai pu me balader au sec et même pique-niquer sous un arbre en observant un match de foot. Par contre, la balade le long de la plage a été très fraiche et le mythe selon lequel il fait toujours beau en Californie s’est un peu effondré 🙂

 

Pour le côté positif, après avoir profité de l’Atlantique 2 semaines plus tôt, j’étais enfin face à l’Océan Pacifique, que je n’ai vu qu’une seule fois lors d’une visite à Los Angeles pendant mon échange universitaire en 2004 ! Donc j’ai juste pris le temps de me poser un peu sur la plage, d’observer les vagues, les oiseaux et les passants…

 

Mon petit mot de la fin : j’ai adoré San Francisco ! Même si je n’ai pas pu autant profiter de la ville que je l’aurais voulu à cause de ma douleur au pied… Finalement, cinq jours c’était assez court pour découvrir les différents quartiers de la ville et apprécier leurs spécificités. Il faudra donc y revenir et cette fois associer la visite à un petit road-trip le long de la côte jusqu’à Los Angeles ou San Diego. Ma liste de prochains voyages n’en finit pas de se rallonger 🙂

 

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge