panama-ciudad
Panama, Récits de voyage

Immersion rapide au Panama

Après une étape au Costa Rica courte, celle au Panama a été courtissime ! C’est aussi un pays assez cher pour voyager et finalement, je m’y suis arrêtée en grande partie pour visiter mon ami Hernan et sa femme Nadège, installés à Ciudad de Panama.

Dans cet article, je vous raconte donc mon immersion très rapide dans ce petit pays d’Amérique Centrale !

 

Ciudad de Panama ou la petite Miami

Après quelques heures de bus depuis Puerto Viejo, un passage de frontière Costa Rica/Panama finalement moins chaotique que prévu et un bus de nuit, j’arrive aux aurores dans la Miami d’Amérique Centrale. Le pays était sous contrôle des USA pendant de nombreuses années à cause de la construction du Canal de Panama, et jusqu’à très récemment en 1999, où le contrôle du canal a été totalement confié au Panama. La ville est surtout faite d’immenses immeubles et autres grattes-ciel, longeant la baie de Panama, où une promenade agréable est aménagée. Les principales « attractions » ici sont donc surtout les immenses centres commerciaux où on peut passer une journée bien au frais à l’abri de l’humidité extérieure.

 

Casco Antiguo y Panama Viejo

En une semaine sur place, j’ai tout de même découvert avec surprise que la ville a aussi une partie historique, même deux !

Construit en 1673, le quartier de Casco Antiguo se situe à l’ouest des quartiers de hauts immeubles, et est entouré par l’eau. Comme d’autres centres historiques de villes latino-américaines, les maisons, bâtiments et églises ont été restaurés, donnant un charme certain à ce quartier coloré, lui valant d’être classé à l’UNESCO. Le soir, l’ambiance est très animée et agréable avec de nombreux bars et restaurants.

 

A l’opposé, on trouve Panama Viejo, ou plutôt les ruines de la toute première ville de Panama fondée en 1519 par un conquistador espagnol, mais qui a été totalement détruite par un incendie et de nombreuses invasions de pirates. La visite à travers les restes de quelques monuments est intéressante et le peu de touristes sur les lieux donne une impression de remontée dans le temps. Un petit musée permet d’en apprendre un peu mieux sur cette première Panama.

 

Canal de Panama

Bien sûr quand on pense au Panama, on l’associe automatiquement au célèbre Canal de Panama, initié par des Français en 1880, dont les chantiers ont été repris et finalisés par une compagnie des USA, permettant l’ouverture du canal en 1914. Ce canal est un immense bras de mer de 77km de long, reliant la ville de Panama sur la côte Pacifique à la Bahia Limon sur la côte Caraïbe, permettant le passage de bateaux immenses (jusqu’à 30 mètres de large) et leur évitant de contourner tout le continent américain.

A Ciudad de Panama, on peut visiter les Ecluses de Miraflores, où sur plusieurs niveaux on observe les bateaux passer. Il faut plusieurs dizaines de minutes à un bateau conteneur pour entrer puis sortir de l’écluse et le spectacle est assez impressionnant ! Sur place on peut visiter un musée assez bien fait qui retrace l’histoire de ce chef-d’œuvre d’ingénierie et de technologie, à travers des photos, des maquettes, un film et même une petite cabine de simulation.

A quelques km de là, de nouvelles écluses ont été construites et inaugurées en juin 2016, afin d’augmenter la capacité de passage du canal et permettre la traversée de plus gros bateaux !

 

Fête du Christ Noir à Portobelo

Pour ma seule excursion en dehors de Ciudad de Panama, nous sommes parties avec Laura, une espagnole rencontrée au Costa Rica, sur la côte Caraïbe pour visiter la petite ville portuaire de Portobelo, le jour de la fête du Christ noir, le 21 octobre. Le trajet en bus a été un voyage dans le voyage avec une dernière partie dans un bus typique d’Amérique Latine, les fameux anciens bus des écoles US qui ont été customisées à la sauce latino !

Nous sommes arrivées sur place en fin de matinée et sur le chemin on a pu croiser beaucoup de personnes faire le trajet à pied, en signe de pèlerinage. La tradition veut que les fidèles s’habillent en violet, couleur du saint fêté ce jour-là. En journée, l’animation est plutôt modérée, le long de la route principale, il y a de nombreuses petites baraques où sont vendues nourritures et boissons mais aussi des stands de « souvenirs ».

Nous en profitons aussi pour visiter les forts qui entourent la petite ville afin de la protéger des pirates aux 16-17e siècles, puis pour se balader sur la jetée donnant sur la baie de Portobelo, avant de rentrer à Panama.

 

Mon mot de la fin : comme pour le Costa Rica, mon étape panaméenne a été beaucoup trop courte pour que je puisse dire que j’ai découvert ce pays et sa culture. J’ai adoré passé du temps avec mes amis mais bien sûr il faudra que je revienne pour en voir plus de ce pays, réputé aussi pour sa nature relativement bien préservée. Malgré le coût, quelques endroits naturels qui vaudraient vraiment le détour sont les îles San Blas (proche de la Colombie), les îles de Bocas del Toro (proche du Costa Rica), l’île de Toboga ou Del Rey dans le Pacifique mais aussi quelques parcs naturels au cœur du pays.

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge