mexico-museo-antropo
Mexique, Récits de voyage

A la découverte des musées de Mexico

Finalement il y a beaucoup trop à voir et à faire à Ciudad de Mexico pour ne faire qu’un seul article, donc j’en ai préparé un tout spécial sur les différents des musées de Mexico qui sont souvent proches de jolies places et de parcs agréables, et il en a beaucoup ! D’après internet, on en compte une trentaine !

Je vous fais un récap dans l’ordre où j’ai pu les visiter 🙂

 

Les Musées du Parc Chapultepec

Lors de mon 1er passage à CDMX, nous nous sommes baladées avec Cindy et Mylène dans le parc de Chapultepec, véritable poumon vert de la ville qui s’étale sur 500 hectares et qui abrite plusieurs musées, plans d’eau et zones de loisirs, dont un zoo. Les jours de week-end, il est bondé ! Nous avons visité le Musée National d’Histoire qui se trouve dans le Château de Chapultepec situé sur une colline d’où on a une vue presque à 360° sur la ville, ses buildings et ses nuages de pollution… Le château est vraiment chouette avec autour et dans les patios intérieurs des jardins et de jolies fontaines.

 

A l’intérieur en fonction des salles, on peut voir une exposition sur l’hymne national mexicain et la révolution mexicaine, sur différents moments historiques avec des objets et vêtements d’époque, mais aussi des peintures et sculptures. Dans une autre partie du château, on peut visiter les anciens appartements presque en l’état de l’empereur du Mexique Maximilien. Un peu comme au château de Versailles en France, on peut s’imaginer les discussions dans les salons et salles à manger, le rythme de vie dans les différentes pièces et chambres. Le château a aussi été la résidence présidentielle jusque dans les années 1930.

 

Lors de mon 2e passage à CDMX, nous sommes revenues dans cet immense parc avec Nathalie pour visiter le Musée National d’Anthropologie, et franchement, je pense que c’est un des meilleurs musées que j’ai pu faire depuis très longtemps. Le bâtiment est bien fait architecturalement (même si j’y connais rien :)) mais surtout les différentes salles sont très bien organisées et les expositions bien mises en valeur : introduction à l’anthropologie, peuplement du continent américain et du Mexique, civilisation de Teotihuacan, des Mayas, des Aztèques, etc. Nous ne les avons pas toutes faites, car elles sont nombreuses et bien remplies, et il y a également un étage consacré à la partie ethnologique. Après 3h, nous avons surtout pris le temps de parcourir les salles des civilisations dont nous avions visité des sites et c’était super intéressant ! Pour ma part, j’ai adoré faire ce musée après avoir visité les sites archéologiques, car tout un tas de choses sont alors beaucoup plus faciles à comprendre et j’ai trouvé que c’était une bonne façon de « conclure » la découverte des civilisations préhispaniques. Bien sûr, on ne peut pas prétendre que l’on a tout compris mais c’est un bon début !

 

Pour la petite anecdote, à côté du musée, il y a une fontaine et une petite esplanade où on a pu voir des hommes volants… ! Si quelqu’un trouve de quelle tradition mexicaine il s’agit, je posterais une vidéo sur la page Facebook, à vos commentaires 🙂

 

La visite du Palacio Nacional

Comme à Guadalajara et dans d’autres villes du pays, le palais du gouvernement mexicain est ouvert aux visiteurs, du moins une partie où l’on peut voir certaines fresques du célèbre peintre muraliste Diego Rivera, mari de Frida Kahlo. L’accès au palais est bien sûr très réglementé et même avec une simple copie de mon passeport, et surtout grâce à mon plus beau sourire, le policier de l’entrée m’a laissée passer. La visite commence par une cour intérieure ornée d’un jardin avec des plantes typiques du Mexique, dont des cactus et les agaves, desquels est extrait l’un des ingrédients de la téquila ou du mezcal, deux boissons traditionnelles. Puis on arrive à une ancienne chapelle convertie en archives, où l’on peut voir sur les étagères les livres contenant les comptes du gouvernement depuis des décennies.

 

Tout autour, quelques œuvres d’art moderne et dans le jardin de très nombreux chats. Dans l’une des allées, il y a une mini représentation de la Piedra del sol (Pierre du soleil), un des symboles de la culture aztèque qui a été retrouvée dans les ruines de Tenotitlan sur lesquelles a été construite la ville de Mexico. Pour la petite histoire, l’original d’un diamètre de 3,60m, d’une épaisseur de 122cm et pesant plus de 25 tonnes se trouve au Musée d’Anthropologie et aurait été déplacée à 7 reprises par les Espagnols, les 1ères fois pour la cacher car contraire à la religion catholique, puis plus récemment pour la préserver et la protéger fort heureusement !

 

En entrant dans un patio, on passe devant la fontaine de Pégase, pour la statue de cheval ailé qui se trouve en son centre, et en face enfin l’escalier qui permet d’observer l’une des plus grandes fresques murales de Diego Rivera. Comme beaucoup de ce style de peinture, elle représente des moments de l’histoire du Mexique, de la découverte du pays par les Espagnols à la Révolution Mexicaine.

 

Le Musée Frida Kahlo à Coyoacan

C’était un des musées que je voulais absolument visiter pendant mon passage à CDMX et malgré le prix un peu plus élevé que les autres musées de la ville, tout comme l’attente à l’entrée, je suis vraiment ravie de cette visite ! Situé dans un quartier un peu excentré du centre-ville, le musée aussi appelé Casa Azul pour ces murs bleus profonds est la véritable maison où Frida Kahlo et son mari Diego Rivera ont vécu. Dans une partie, on peut voir certaines œuvres de l’artiste, peintures mais aussi photographies en noir et blanc, à chaque fois accompagnées d’une anecdote ou d’un extrait du journal de Frida. Puis on arrive dans des pièces de vie où la décoration et les objets ont été laissés au même endroit : la cuisine et la salle à manger, les chambres, l’atelier, etc.

On accède ensuite au joli jardin, aux multiples fleurs et plantes. On y trouve aussi des œuvres préhispaniques et même une représentation miniature d’une pyramide maya, le couple Kahlo/Rivera ayant été un fervent défenseur des cultures préhispaniques. Cela se ressentait aussi beaucoup dans les vêtements de Frida, longues jupes et chemisiers brodés aux multiples couleurs. Dans une dépendance de la maison, on trouve une petite exposition sur les tenues de Frida justement, et on y trouve aussi les nombreux corsets et prothèses qu’elle a dû porter tout au long de sa vie, à cause d’un accident.

J’avais vu il y a plusieurs années le très bon film Frida, joué par l’actrice Salma Hayek, en apprenant un peu plus sur la vie de cette grande artiste mexicaine et au-delà de ses œuvres les plus connues. Pour celles/ceux qui ne le connaissent pas, je vous le recommande !

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge