preparation-voyage
Tour des Amériques

Mes préparatifs pour mon Tour des Amériques

Une fois que je me suis vraiment décidée à faire ce voyage et que j’ai établi que ce serait un Tour des Amériques, plusieurs étapes importantes de préparation allaient s’imposer : établir un budget approximatif en fonction de l’itinéraire, choisir les billets d’avion, faire le point sur les démarches administratives nécessaires (passeport, visas), anticiper les besoins médicaux (check-up, vaccins), acheter le matériel nécessaire et faire le point sur celui déjà en ma possession, préparer les vêtements et accessoires à emporter, prévoir les trousses de toilette et de pharmacie…

Attention, c’est un article assez long, car bon, préparer un voyage d’un an ce n’est pas rien et ça ne se fait pas en claquant des doigts non plus… Mais je ne prétends pas non plus faire une liste dans le bon ordre (chacun le sien) ni exhaustive, il y a peut-être des choses auxquelles je n’ai pas pensé et je m’en rendrais compte pendant le voyage… Surprise !

 

Mon budget

C’est sûrement la partie des préparatifs la plus délicate… en fonction de mon itinéraire, je savais que certains pays seraient beaucoup plus chers que d’autres, comme le Canada et les Etats-Unis. Au début, j’ai fait un exercice un peu fastidieux pour essayer de trouver le coût moyen d’un hébergement, d’un repas, d’une activité par pays… Puis je suis tombée sur un super site ! Le blog https://planificateur.a-contresens.net tenu par un couple de voyageurs qui ont créé un outil très complet pour avoir une idée du prix moyen par jour pour à peu près tous les pays du monde ! J’ai donc pu vérifier que l’estimation par jour pour le Canada et les Etats-Unis serait dans les 60€, 35€ pour Cuba, 17€ pour le Panama, 44€ pour le Brésil, 24€ pour la Bolivie, etc.

Ensuite, j’ai fait une moyenne du coût moyen par jour pour tous les pays, ce qui m’a donné une estimation de 35€ par jour (tous pays confondus) et ramener à 365 jours, le budget prévisionnel s’élevait donc à un peu plus de 12.700€ mais seulement pour la partie voyage concrète. Il fallait donc rajouter les frais liés aux préparatifs mais aussi garder une certaine marge de sécurité. En prenant tout ça en compte, je me suis fixé un budget global de 15.000€.

Par chance, quand j’ai décidé de faire mon voyage, j’avais déjà cette somme sur un compte épargne ouvert il y a des années (merci les conseils de papa-maman, même s’ils m’imaginaient en faire un autre usage…). Du coup, même si j’ai continué à mettre une certaine somme de côté pour le voyage, j’ai pu aussi continuer à profiter de « petits » voyages et j’avoue ne pas être passée par l’étape «  se serrer la ceinture » que beaucoup de voyageurs racontent sur le propre blog… !

brocanteLe petit plus : pendant les dernières semaines avant mon départ, j’ai fait un tri géant dans mes armoires avec l’intention de revendre une partie (sur internet, dans une brocante ou autre) et de donner l’autre (à mon entourage, à une association). Bon finalement, je n’ai pas vendu grand-chose car je m’y suis prise un peu tard et je n’ai pas eu le temps d’aller déposer tous les sacs « à donner » mais l’intention y était ! Et je pourrais toujours m’en occuper au retour.

 

Le choix des billets d’avion

choix volsC’était bien sûr une étape indispensable à moins d’envisager de partir à la nage jusque de l’autre côté de l’Atlantique… Quand j’ai commencé à travailler mon itinéraire pour un tour du monde, j’ai un peu fait le tour des billets spéciaux « tour du monde » et il en existe également par continent. Mais comme je ne voulais pas trop prévoir à l’avance, surtout pour me laisser le plus de flexibilité possible, j’ai très vite décidé que je prendrais mes billets au fur et à mesure, en fonction de mes étapes et en prenant mon temps, que ce soit en avion, bus, train ou voiture. Le seul billet pris à l’avance a été celui de ma 1ère étape Paris/Montréal.

Au moment où je finis d’écrire ce paragraphe, je suis déjà à ma 3e étape au Mexique et j’ai donc déjà parcouru plusieurs milliers de km. Pour l’instant j’arrive à m’organiser pour prendre mes billets de transport au fur et à mesure mais je dois avouer que ça me prend un certain temps tout de même et que je n’arrive pas vraiment à anticiper plus de 2-3 jours avant le jour voulu de déplacement. Par exemple, j’ai pris mon billet d’avion Chicago/San Francisco deux jours avant le départ effectif et celui San Francisco/Guadalajara à peine une semaine avec la date choisie !

Mais bon, pas trop de stress non plus, et je verrais au fil des semaines/mois si je m’améliore dans l’anticipation de mes déplacements, ou pas ! 🙂

 

La préparation administrative

Dans cette partie, je vais surtout parler des visas, du passeport, d’un point important avec son banquier et de la souscription d’une assurance-voyage.

1. Visas nécessaires pour les Amériques

visa-passeportEn allant fouiller le site Conseil aux voyageurs du MAE, j’ai pu trouver rapidement les informations nécessaires pour les démarches d’entrée dans les pays de mon itinéraire. Et en voyant que dans la majorité des cas, un passeport valide pour plus de 6 mois était presque suffisant je me suis dit que j’étais bien chanceuse d’avoir un passeport français !

Les seuls pays où il y a besoin d’une démarche administrative sont :

– Etats-Unis, où il faut obtenir une autorisation ESTA quand on arrive par voie aérienne et maritime, pas nécessaire par voie terrestre mais un formulaire doit quand même être rempli sur place avec un paiement de 6$ ;

– Cuba, où il faut absolument obtenir une carte de touriste avant d’arriver dans le pays, elle peut être demandée à l’Ambassade de Cuba à Paris ou dans des agences de voyage agréées, moi je suis passée par Novela Cuba. J’ai reçu ma carte par courrier en quelques jours pour 30€ tout de même…

– Canada, où à partir du mois de septembre 2016 il faudra également une autorisation de type ESTA, mais j’y ai donc échappé pour cette fois !

Ensuite pour certains pays (Nicaragua, Costa Rica, Panama, Colombie), en plus du passeport valide, il faut apparemment présenter une preuve de sortie du territoire, comme un billet d’avion… Comme mes étapes ne sont pas définies à la date près, je vais devoir me pencher un peu plus sur ces cas dans les prochaines semaines pour m’assurer qu’il sera possible ou non de rentrer dans ces pays sans date de sortie… L’idée est bien sûre de ne pas me faire refouler aux frontières !

Puis les autres pays ne demandent qu’un passeport valide, mais donnent tout de même une limite de séjour sur place, de 30 à 90 jours en général.

2. Renouvellement de passeport

renouveler-passeportDans mon cas, ça a été un peu l’épopée ! Mon passeport était toujours valide jusqu’en 2022 mais comme je voyage beaucoup pour mon travail ou autres raisons perso, il ne restait plus beaucoup de pages libres… Je me suis alors posée la question de savoir si les pages restantes seraient suffisantes pour la totalité de mon voyage et en faisant le calcul « une page = un pays », je me suis dit que non ! En regardant sur internet, j’ai vu qu’il était possible de faire refaire un passeport dans un consulat de France dans n’importe quel pays mais en étant résident, donc j’ai fini par faire une demande de nouveau passeport à la mairie.

J’ai anticipé ce point le plus possible mais je n’ai obtenu mon nouveau passeport qu’une semaine avant le départ ! Car il y a un délai pour obtenir un rdv pour déposer le dossier, puis 7/10 jours pour aller le récupérer et dans mon cas, il a fallu plusieurs appels et aller-retour pour qu’ils comprennent que oui je voulais bien refaire un passeport toujours valide…

3. Démarche auprès de la banque

C’est également une question à anticiper le plus possible : expliquer son projet à son banquier et poser toutes les questions possibles relatives aux retraits/paiements à l’étranger ou les paiements par internet, en particulier les frais appliqués…

Une démarche intéressante à faire est de souscrire à une banque en ligne qui permet d’avoir une deuxième carte bancaire (au cas où) et essayer de réduire certains frais. J’ai passé de longues heures à comparer les banques en ligne et leurs offres, à lire des articles de voyageurs à ce sujet mais finalement je m’y suis prise beaucoup trop tard… Donc j’ai dû inclure dans mon budget une estimation des frais bancaires sur un an…

Remarques : en France, et car j’ai un statut d’expatriée, je n’ai pas vraiment de « responsabilités » administratives (pas de loyer, pas de voiture), donc à part m’occuper de ma déclaration d’impôts, le casse-tête a été assez limité !

4. Souscription à une assurance « spéciale » voyage

assurance-dangerIndispensable ! J’en ai pris une à chaque fois que je suis partie par mes propres moyens (Brésil, Inde entre autre) et même si je n’ai eu à faire recours que rarement, il vaut mieux prévenir que guérir comme dirait nos grands-mères.

Cette partie a été un peu casse-tête car pour une période aussi longue, je voulais m’assurer d’avoir le plus de garanties possibles sans que ça ne me revienne trop cher non plus… J’ai finalement opté pour Chapka Assurances, avec un contrat spécifique Canada/USA (où les frais médicaux sont hors de prix !) puis un contrat pour les autres pays de mon voyage.

Pour les 3 premiers mois, j’aurais pu me contenter de l’assurance qui est associée à ma carte Visa Premier, mais en regardant plus en détails les conditions et les petites lignes du contrat, je me suis rendue compte que les garanties ne couvraient pas à 100% les éventuels frais mais plutôt le complément de ce qui ne serait pas pris en charge par l’assurance maladie ordinaire (la sécurité sociale donc). Finalement, j’ai pris une assurance spécifique pour la totalité de mon voyage qui couvre la prise en charge médicale, les annulations de transport, la perte ou le vol de mes bagages, pour les garanties les plus importantes.

 

La préparation médicale

vaccinAvant un voyage aussi long, je me suis organisée pour faire des contrôles chez presque tous les médecins ! Dentiste (aie le traumatisme… !), ophtalmo, gynéco, osthéo, médecin spécialisé en maladies tropicales pour les vaccins… J’ai même fait un check-up complet à la fin de ma mission au Maroc, mais là encore petit imprévu, je n’ai eu les résultats que 5 jours avant mon départ ! Et ils nécessitaient un traitement de 10 jours pour une infection intestinale… Génial pour démarrer le voyage !

Côté vaccins, comme j’ai déjà beaucoup voyagé, je n’ai eu à faire qu’un rappel pour la rage. Tous les autres étaient encore actifs, grand ouf pour la phobique des piqures que je suis ! Bien sûr chaque cas est différent, donc on ne conseillera jamais assez de toujours aller voir un médecin spécialisé avant un voyage…

Une fois que j’ai vu les différents médecins (soit déjà un certain coût), il a fallu faire le point pharmacie et ça peut vite faire cher ! Je vous ferais peut-être une liste de ma trousse dans un autre article mais en gros, j’ai prévu mes traitements habituels pour 6 mois (et je demanderais qu’on m’envoie les 6 mois restants), puis les médicaments communs pour les douleurs, fièvres, problèmes d’estomac, etc. Et j’ai aussi pris un traitement anti-palu en prévision de mon séjour en Amazonie, en plus de l’incontournable spray anti-moustique qui deviendra sûrement mon nouveau parfum !

 

Matériel et vêtements

sacOn ne part pas de la même façon pour un voyage de 12 mois en sac à dos, qu’en mission, même longue, ou en vacances… Mais comme ce point est tout de même primordial, j’en ferais un article à part avec peut-être une liste de ce que j’ai emporté… ! Pour combler la curiosité de certain/es !

Mais oui je l’ai fait : partir pour 12 mois avec 17,5 kg répartis en deux sacs à dos, incluant vêtements, chaussures, trousses de toilette et de pharmacie, ordinateur et chargeur, appareil photo, liseuse, sac de couchage et autres petites choses…

Bon pour en arriver là, il m’a fallu plusieurs essais ! Et quelques sueurs froides… Je voulais avoir une moyenne de 15 kg avec mes deux sacs mais assez vite je me suis rendue compte que ça ne serait pas vraiment possible si je voulais garder tout ce que j’avais mis sur ma liste… J’ai enlevé, remis, transféré d’un sac à l’autre pour perdre quelques grammes seulement… Mais d’un total de presque 19kg à 17,5kg, c’est plutôt pas mal et surtout je me console en me disant que je n’aurais pas toutes mes affaires constamment sur le dos et heureusement !

Et je verrais en cours de voyage ce que je dois éventuellement renvoyer ou bien ce que je devrais acheter en plus… Là encore, surprise !

1 Commentaires

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.