bresil-plage
Brésil, Récits de voyage

Brésil : à la découverte de quelques plages paradisiaques

Avec 7491 km de côte, le Brésil offre des possibilités infinies de profiter d’un bout de plage, de la plus populaire et urbaine (Copacabana à Rio pour n’en citer qu’une), à la plus déserte, voire la plus difficile d’accès (uniquement après quelques heures de rando ou en bateau par ex). En 5 voyages au Brésil, j’ai pu explorer quelques parties de cette côte et donc des plages qui nous font tant rêver quand on pense à ce pays…
Pendant mon étape de Tour des Amériques, j’ai découvert 3 petits coins de paradis, dont je vais vous parler dans cet article. Pour les autres plages où j’ai eu l’occasion de profiter du soleil brésilien pendant mes précédents voyages, ça sera l’objet d’un autre article 🙂

 

Florianópolis et l’île de Santa Catarina

Au tout début de mon étape, étant passée de l’Argentine vers le Brésil par le sud en arrivant dans la ville de Porto Alegre, connue pour avoir été la ville hôte du premier Forum Social Mondial en 2001, je me suis arrêtée sur la plus grande île du littoral brésilien (424km2) : ilha de Santa Catarina, aussi appelée Florianópolis, du nom de la ville principale. On m’avait dit que la partie sud de l’île était plus tranquille et sauvage par rapport à la partie nord, plus construite et plus festive ; comme je voulais du repos, j’ai opté pour la partie sud et je suis allée dans le petit village de Armação, coincé entre l’océan, quelques montagnes et la forêt tropicale.

 

Malgré des jours nuageux et pluvieux (on dirait pas sur les photos hein 😉 ), j’ai pu bien profiter des alentours avec plusieurs plages, accessibles soit en marchant un peu depuis mon auberge, soit après 15-20 de marche, ou bien carrément après une rando de 2h le long d’impressionnantes falaises !

On peut aussi faire des randos jusqu’à des cascades ou des lagunes, ce que je n’ai pas fait pour cette fois.
Après 5 jours sur place, j’ai repris la direction de Florianópolis pour prendre un bus pour la ville de Piracicaba, dans l’Etat de São Paulo où j’ai rendu visite à mon amie Karen et à sa famille pendant quelques jours, avant de continuer vers le village de Trindade, situé à environ 30km de la ville coloniale de Paraty, dans l’Etat de Rio de Janeiro.

 

Trindade et ses plages plus belles les unes que les autres

En arrivant à Trindade, je voulais du soleil et du calme pour me préparer à la folie du carnaval de Rio. Et j’y ai trouvé l’endroit parfait : le village est vraiment petit, organisé autour d’une rue principale, bordée de resto-bars, de pousadas, de camping et de boutiques, mais surtout il est bordé par plusieurs plages toutes plus belles les unes que les autres…On peut aussi se baigner dans des cascades et de superbes piscines naturelles…

Ce qui a fait de mon passage à Trindade un coup de cœur, c’est que je suis restée hébergée dans une superbe auberge, le Sea and Forest Hostel. A 5min du centre et perdue dans la jungle, j’y ai rencontré d’autres voyageuses solos (canadienne, anglaise, argentine) avec qui j’ai tout de suite sympathisé et l’endroit était vraiment très agréable, avec des cours de yoga le soir (et accessoirement des moustiques par dizaines…).


Entre les balades à la plage (certaines très simples et d’autres après un peu de rando sous la chaleur écrasante), les soirées à partager un repas et un verre de caipirinha en écoutant les quelques groupes de musique dans les bars de la plage, un lever de soleil, les cours de yoga, je peux dire que je n’avais pas vraiment envie de quitter ce petit coin de paradis… En tout cas, j’étais reposée et relaxée pour participer au carnaval !

 

Après 6 jours, j’ai repris la route vers Rio de Janeiro où j’ai d’abord passé deux nuits dans une auberge du quartier de Santa Teresa, avant d’aller chez mon amie Natasha, brésilienne rencontrée au Mexique qui rentrait de son tour du monde juste pour le carnaval !

 

Barra Grande et la Péninsule de Marau

Après le carnaval, je suis restée plusieurs semaines dans l’Etat de Bahia ; j’ai profité de la ville de Salvador où j’ai vécu 1 an et de mes ami(e)s sur place, puis je suis aller faire un trekking dans le parc de la Chapada Diamantina. Mais je voulais aussi découvrir un autre bout de la côte de Bahia et après recommandation de plusieurs personnes, je me suis décidée pour la Péninsule de Marau, au sud de Salvador. Après 1h de ferry depuis Salvador jusqu’à la ville de Bom Despacho (Ilha da Itaparica), un bus de 4h jusqu’à la ville de Camamu, puis un bateau pour la petite ville de Barra Grande, je suis arrivée au paradis…

 

Entourée d’une rivière d’un côté et de l’océan Atlantique de l’autre, Barra Grande est située au nord de la Péninsule de Marau et c’est un endroit super tranquille, surtout pendant la période où j’y étais, considérée comme saison basse. Sûrement encore assez peu connue des visiteurs étrangers, il n’y avait presque exclusivement que des brésiliens, entre ceux habitant sur place et ceux en visite. Plusieurs plages sont très faciles d’accès, à pied à marée basse, avec des spots parfaits pour profiter du coucher du soleil et même du lever de la pleine lune 🙂 Certains endroits un peu plus éloignés sont accessibles en louant un quad ou en payant un trajet en 4×4. Des balades en bateau sont proposées à travers la baie de Camamu (la 3e plus grande du Brésil), pour admirer les différentes îles, ainsi que la cascade de Tremembé.

 

Et l’auberge où je suis restée Ganga Zumba Hostel était très sympa et agréable, à seulement 300 mètres de la plage et 2 minutes du centre, mais en même temps assez isolée avec un jardin très agréable. J’ai bien sympathisé avec l’une des volontaires travaillant sur place et au bout de quelques jours elle m’a dit qu’ils auraient bien besoin d’une personne de plus dans l’équipe de volontaires… Et je me suis proposée ! Donc de 3 jours prévus, je suis restée presque 2 semaines, à aider au fonctionnement de l’auberge (réception et accueil, service du petit déjeuner). Même principe que pour mon volontariat en Argentine, en échange de quelques heures de travail, j’ai pu avoir l’hébergement et la nourriture gratuitement.


Et je me suis tellement plu qu’après quelques jours de retour à Salvador pour récupérer quelques affaires, je suis repartie sur « mon île » pour 10 jours de volontariat de plus, à profiter de la douceur de vivre à la brésilienne, la fameuse « Vida Boa » 🙂

 

Mon petit mot de la fin : ceci n’est qu’un minuscule échantillon et autant vous dire qu’avec autant d’options de plages, et pour tous les goûts, tout le monde trouve son petit coin de paradis au Brésil ! Et pour ma part, il y a encore plein d’endroits où je ne manquerais pas d’aller pendant un prochain voyage 🙂

Petit bonus photos !

2 Commentaires

  • Simplement magnifique. Rien d’autre à dire.

    Répondre
  • Superbe ! Ca me donne bien envie d’aller y faire un tour, entre paysage luxuriant, plages désertes et gastronomie…Il semble impossible de faire ce pays qu’une seule fois dans sa vie. Franchement, c’est magnifique !!!

    Répondre

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.