Canada, Récits de voyage

Visiter les célèbres chutes du Niagara

En arrivant à mon auberge de Toronto et en demandant les incontournables au gérant, il m’a assez vite parlé du tour organisé presque chaque jour par la compagnie City Sightseeing pour visiter les fameuses chutes du Niagara à environ 2h de route de Toronto. M’étant renseignée un peu avant sur les différentes options, je me suis dit que ça serait une manière moins prise de tête que de prendre plusieurs bus pour y arriver et en revenir, surtout que le tour proposé permet aussi de visiter une petite ville au bord du lac Ontario et de participer à une dégustation de vin !

 

Découvrir les Chutes du Niagara en tour organisé…

 

Donc le mercredi 8 juin, me voilà partie dans un mini bus avec une dizaine de personnes, et je me suis dit que ça devrait être sympa si nous sommes un si petit groupe… mais en fait après quelques minutes on s’arrête pour changer de bus pour un à 40 places presque plein ! OK, je n’aime pas trop les trucs tout organisé d’habitude car justement ça représente ce que je n’aime pas chez les touristes : de grands groupes bruyants qui se croient un peu tous seuls… Mais finalement, le groupe était plutôt tranquille et chacun a fait un peu sa vie une fois sur place.

Pendant tout le trajet jusqu’aux chutes, le chauffeur du bus et également guide du tour nous explique tout un tas de choses sur la ville de Toronto, sur la région d’Ontario, sur les 5 Grands Lacs, sur les chutes du Niagara et leurs alentours. Cela a rendu, du coup, ce tour tout aussi intéressant ! Je vous ferais un petit « le saviez-vous » en fait d’article 🙂

niagara

 

L’approche des chutes est assez jolie avec de chouettes paysages, un défilé de très jolies maisons et de temps en temps un aperçu du lac Ontario ou de formations montagneuses au loin. Une fois arrivé sur place, et même si j’étais prévenue, je ne peux m’empêcher d’être un peu déçue par le côté « attractions » du parc des chutes du Niagara… Autant côté canadien que états-unien, plusieurs aménagements ont été faits, certes pratiques pour admirer au mieux les chutes, mais les hôtels, casinos et autres « attrapes-touristes » gâchent un peu le paysage. Heureusement, il y a quelques dizaines d’années, le parc des Chutes du Niagara a été créé pour réguler un peu les constructions autour des chutes et finalement la balade le long de la partie canadienne est plutôt sympa, bordée par des espaces verts.

niagara2Pour le côté paradoxal de ma critique des « attrapes-touristes », je me suis retrouvée à participer à une croisière  jusqu’au pied des chutes ! Mais comme c’était un jour de semaine, qu’il ne faisait pas très beau et que ce n’était pas encore la pleine saison, il n’y avait pas grand monde et finalement, ce n’était pas si pire, comme disent les québécois ! La croisière dure une vingtaine de minutes où on longe les chutes côté USA, appelées tout simplement « chutes américaines » qui sont les plus petites en largeur avec tout de même 323 mètres mais aussi en hauteur avec 21 mètres, car les chutes tombent sur un ensemble de rochers avant de vraiment se jeter dans la rivière. Puis, on continue vers les chutes canadiennes, appelées « le fer à cheval » pour sa forme en arc de cercle de 792 mètres de long. Le débit de l’eau y est très fort et les chutes tombent de seulement 52 mètres mais c’est bien assez pour provoquer un énorme nuage de buée, voire une pluie fine. A ce moment, j’étais bien contente d’avoir pris le poncho rose fourni au début de la croisière !

niagara3Après un retour sur la terre ferme, je me suis baladée le long du parc bordant la rivière jusqu’à arriver au niveau des chutes du fer à cheval. La vue y est vraiment impressionnante et on peut se rendre assez bien compte de la force de l’eau qui se jette dans le vide, mais surtout on l’entend ! Le bruit y est vraiment impressionnant… Pour voir une vidéo, répondez à la devinette en fin d’article J

Bien sûr, comparées aux chutes d’Iguaçu entre le Brésil et l’Argentine, celle du Niagara ne sont pas aussi impressionnantes et beaucoup moins sauvages, mais valent tout de même vraiment la visite !

 

Se balader hors du temps à Niagara-on-the-Lake

 

niagara-lakeEn début d’après-midi, nous avons repris le bus pour continuer le tour avec un arrêt dans la petite ville de Niagara-on-the-Lake, qui est vraiment touristique, tout y est fait pour qu’on achète et consomme, mais les rues y sont calmes, les bâtiments bien entretenus, joliment peints et fleuris. Donc la petite balade est plutôt agréable, surtout en continuant jusqu’à atteindre l’endroit où la rivière Niagara rencontre le lac Ontario et où on peut apercevoir de l’autre côté de la rive le fort de Youngstone dans l’Etat de New-York, aux USA donc.

niagara-lake2Les rues et bâtiments ont été aménagés et construits dans les années 1812, avec l’inspiration classique britannique, et ont été restaurés dans les années 1950 presque à l’identique. Cela donne une atmosphère assez particulière à la ville, comme hors du temps et de l’histoire. D’ailleurs la ville est considérée comme l’ensemble architecturale historique des années 1810 à 1850 le mieux conservé au Canada.

 

Déguster du « ice wine » dans une école viticole

 

ice-wineLe tour continue ensuite vers une école située dans les bâtiments de l’université de Niagara et en direction du retour vers Toronto. Après une petite explication par une des étudiantes concernant le « ice wine » ou vin de glace, nous avons droit à une dégustation.

Inventé en Allemagne et en Autriche, le vin de glace est produit à partir de raisins vendangés gelés et il est assez sucré. Cette technique a été importée au Canada par un autrichien dans les années 1970 et depuis, c’est devenu le plus important producteur mondial.

Après un petit tour par la boutique de l’école, le bus reprend le chemin de Toronto !

 

Le Saviez-vous ? (d’après les informations du guide 🙂 )

  1. Environ 80% de la population canadienne (sur un total de 36 millions de personnes en 2016) vit très proche de la frontière avec les USA, environ 2 à 3h de route.
  2. Environ 17% des canadiens sont bilingues anglais/français, alors que 85% des canadiens francophones vivent dans la province de Québec, où le français est langue officielle.
  3. Les 5 Grands-Lacs nord-américains (que je vous ai listé dans mon article sur Toronto si vous suivez bien J ) représentent environ 20% de l’eau douce mondiale.
  4. La rivière Niagara s’écoule du lac Erié au sud pour rejoindre après 56 km le lac Ontario au nord.
  5. A cause de l’érosion de l’eau, les chutes du Niagara se trouvent aujourd’hui à plus de 15km en retrait sur la rivière de l’endroit où elles se trouvaient à l’origine.

 

Le dernier « le saviez-vous » sera une devinette qui donnera droit à une petite vidéo-cadeau si vous trouvez la bonne réponse !

  1. Au total, 14 personnes ont sauté volontairement (pas pour se suicider, mais pour le fun !) les chutes du Niagara (ce qui est maintenant totalement interdit !), combien ont survécu ?
  2. Envoyez votre réponse dans les commentaires !

 

 

3 Commentaires

  • Bom je vais essayer puisque personne n´as encore répondu, je dis toutes les 14 ont survecus
    bisous

    Répondre
  • Ca y est on va pouvoir commencet à voyager. Merci de nous faire rêver. On a déjà vu de belles choses mais le meilleur est à venir. Merci et gros bisous.

    Répondre
  • 14 rescapés!!!

    Répondre

Ecrire un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.